RCPA - Rugby club Pont Audemer


Accueil
28-02-2017
Catégories
---------------------------------------------
Ecole de Rugby
Moins de 18
Seniors
Les Anciens
Le Bureau vous informe...
Nos chers Disparus
---------------------------------------------
Boutique
Partenaires Premium
---------------------------------------------
UNSS Rugby Scolaire
--------------------------------------------
Administration du site
..........................................................
Derniers articles
Portrait XCV LEBOURG sain
Écrit par SENIORIS Marcel   
26-02-2017

PORTRAIT XCV

 

LEBOURG   SAIN

 

« Mon bon Monsieur, Apprenez que tout flatteur. Vit aux dépens de celui qui l'écoute : Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. »

Fables, Jean de La Fontaine, 1868, livre premier, fable II

 

On ne va pas en faire un fromage mais Antoine Lebourg est un jeune joueur de vingt ans affiné au club depuis plus de dix saisons qui « pue » le rugby mais qui n’est pas encore à maturation. Sa puissance,  sa vélocité, son  adresse, son intelligence de jeu pourraient définitivement l’installer sur le plateau de l’équipe première et à plusieurs postes, svp, mais il n’est pas « pressé » : une « bonne pâte » qui demandera plus de fermentation : nos fromagers locaux sauront le préserver de la moisissure et le former à la louche. D’ailleurs son prénom qui signifie en latin « inestimable » provient du mot grec anthos qui signifie "fleur" : une « croûte » fleurie donc  qui ajoute à la texture et aux saveurs de notre gaillard un AOP original tant il est apprécié autour de la table des amis rugbyphiles pour son humour, ses jeux de mots, sa moquerie spirituelle.

 

Difficile d’échapper au rugby pour notre moulant rugbyman: Antoine est le cousin de Paul Taurin, de Wilfried Wacrenier, de  Jean-Louis Vollais, de Charlotte Wacrenier, de Toto (le plus crémeux) et neveu de Dominique Raymond (le plus persillé), tous ayant ou ayant eu un lien avec le RCPA. Trop pressé de sortir, notre « coulant  claquos » devait naître en octobre mais il naquit un 11  septembre (le même jour que sa Môman) mais en 1996 à… Lisieux, pays d’Auge, évidemment… Pont L’évêque, Livarot, Camembert ne sont pas loin. Il fréquenta rapidement les laitiers et crémiers du cru pendant son enfance et sa  scolarité : collège de Manneville : le matheux Rodolphe Delahaye, lycée Jacques Prévert : l’historien-géographe Bibis, le « technologue » Fabrice Jaÿ, le méthodique Patrick Baril en maths et l’inévitable pédagogue et technicien Nico Cuisson en EPS. Aujourd’hui titulaire d'un BTS SIM, notre « produit laitier »  est à la recherche d'un CDI.

 

Trop « pasteurisé » : sympathique, enthousiaste, généreux et toujours bienveillant, ce « pacifique » dans l'âme déteste les conflits et ne mérite pas le suffixe que l’on pourrait lui coller : Le bourg pif, pardon le « bourre pif » et c’est bien là une de ses faiblesses, il manque d’agressivité, de méchanceté, de pugnacité, une des raisons qui le fit arrêter prématurément (encore) le judo pour rejoindre sa « famille » où le petit Tautau, Paul, sévissait : la bande des mèches blondes comptait un membre de plus. Polyvalent, au gré des catégories, vaches, chèvre ou brebis et des formes, rondes, carrées ou ovales, une part de pilier, une portion de centre, un morceau de 3ème ligne, et capitaine en U 16 -  sauf capitaine de soirée-, le pudique et introverti Antoine se forge grâce au rugby une autre étiquette plus en rapport avec  l’homme en devenir et le « douillet » (comme le précise la tante cerfeuil de Tautau « quand il n'a pas mal au cul il a mal à l'œil !!!) devra s’affirmer pour continuer d’avancer auprès de sa Manon préférée pour « couler » des jours heureux.

Notre ami va sans doute boire du petit lait à lire son portrait : il sait ce qu’il doit faire pour grandir : Lebourg sain oui mais Lebourg pif, paf, pouf ce serait plus profitable à notre « fruitière ». Bonne dégustation avec un p’tit verre de vin. (À consommer avec modération et délectation). Aillé, c’est fini !( p'têtr un futur pilier)

NB : Au Pays des fromages, entre treize  et dix-sept heures sur le pré du Parc des Sports, les supporters rislois apprécient Lebourg sain mais les vrais joyaux fromagers de notre patrimoine excellent chez notre moustachu propriétaire d’ « Au Fromage Blanc », au 78 rue de la République à Pont Audemer, partenaire historique de nos couleurs. Alors un détour s’impose pour achever ce copieux portrait !

Dernière mise à jour : ( 27-02-2017 )
 
2016 2017 semaine 22 les brèves de Marcel
Écrit par SENIORIS Marcel   
26-02-2017

Vacances

Les terrains du Parc de Sports l’auront bien mérité mais ils vont connaître une courte période de repos après la débauche de rencontres : gel, pluie, boue sont aux oubliettes. Cinq rencontres le week end précédent, trois l’avant-dernier sans compter les entraînements et les stages … l’étroite collaboration services techniques, jardiniers de la ville et dirigeants du club portent leurs fruits.   Le printemps n’est plus très loin et il ne reste plus qu’une journée de championnat Honneur à Pont Au!

 

Fred et Fabrice n’en ont pas fait exprès mais ils partent la même semaine aux sports d’hiver et au même endroit … aux Ménuires…de quoi ne pas perdre contact avec le rugby et les amis. Beaucoup de soleil, de neige, du repos c’est tout le mal que l’on souhaite à ces deux braves ainsi qu’à leur famille.

Veille de vacances, Marie Pierre et Kiki, sont venus rendre visite aux habitués du mercredi matin au Palais de la bière : croissants et cafés : nouvelles du club, des enfants de l’EDR…toujours sympathique de partager sans ordre du jour. Après Bip Bip, Gilles, Cédric…on attend les prochains.    

 

Une nouveauté de la FFR, notre Loulou, co-président, fut invité ce dimanche ainsi que tous les présidents des Hauts de France et de Normandie à la rencontre du Tournoi des VI Nations France- Ecosse au Stade de France au second jour des vacances. Did’s, notre autre co-président n’était pas en reste puisque c’étaient ses enfants qui l’invitaient. Ils n’ont pas dû rater l’occasion de se retrouver pour fêter cet événement.

Dernière mise à jour : ( 26-02-2017 )
 
2016 2017 semaine 22 article U 18 vs Yvetot
Écrit par Fred le Cauchois   
26-02-2017

U 18

Tôt ou tard il fallait Yvetot

  

Tantôt on jouait Yvetot, il ne fallait pas être en retard et c’est avec une équipe de gaillards que nous arrivions en bateau. Il y avait les gaillards d’avant et les gaillards d’arrière, mais tous étaient dans la même galère. En même temps que la Santa Maria de U18, la Pinta des U16 et la Nina de U14 allaient mener la même bataille. Le vent soufflait de bâbord et la mer du complexe était plutôt calme. Les matelots du pacha Loulou allaient devoir naviguer au large pour atteindre la rive défendue par le navire cauchois. Les premières manœuvres allaient vite montrer l’agilité de notre jeune équipage. Tirant des bordées par bâbord puis par tribord sous les ordres du capitaine Jean réussirent à faire débarquer une première chaloupe en terre promise. Mais l'adversaire du jour n’allait pas laisser notre belle caravelle atteindre facilement l’île au trésor si convoitée. Il fallut donner du canon pour commencer à faire couler l’esquif de commandant Momo. De multiples abordages furent nécessaires pour venir à bout du vaillant équipage composé de vaillants cauchois. Mais finalement le but fut atteint et la Santa Maria pouvait s’enorgueillir d’une nouvelle conquête. L’expédition vers le nouveau monde n’était pas encore finie et de nombreuses contrées s interposaient encore. La prochaine devait être Le Havre,  mais faute de combattants celle-ci préféra se rendre sans combattre. Pendant ce temps la Nina s’échoua sur le récif de Flers, mais les dégâts ne sont pas irréparables et elle poursuivra sa route vers de nouveaux horizons. La Pinta quant à elle suivait la destinée de la Santa Maria en accostant sur l’île d’Yvetot, toute fière de sa nouvelle victoire. L’aventure devrait encore être longue pour notre armada mais gageons que nos équipages feront tout ce qu’il faut pour atteindre l’eldorado tant recherché.

Dernière mise à jour : ( 26-02-2017 )
 
Nos Partenaires
Pensées de Sages
"C'est quand l'adversaire te croit battu et résigné qu'il faut continuer à jouer et le surprendre"

 

Serge Blanco

 
Combien qu'y sont ?

rugbyfans ont visité ce site
Design by Joomlateam.com | Powered by Joomlapixel.com |